dimanche 27 avril 2014

Now in my chain of life, you're the missing link

No comment sur ma frénésie littéraire plus qu'accrue ces derniers jours. Je me pose beaucoup de questions (et j'ai enfin l'impression que ce sont les bonnes), et puis, surtout, j'ai mes partiels qui arrivent genre demain, et je n'ai encore pas amorcé la phase ultime de révisions. Je suis comme ça, j'aime vivre dangereusement. Et je suis une grosse flemmarde. Mais, je me pose quand même plein de questions.   Récemment toute nouvelle dans mes interrogations cérébrales : qu'est ce que le manque ? Et plus particulièrement, pourquoi... [Lire la suite]
Posté par Paperboat à 21:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 25 avril 2014

Squirrelly Wrath

  Je suis rarement en colère. Et quand je le suis, je ne le suis jamais à 100%. Enfin, pas devant les gens. Je sais que la colère est quelque chose de mauvais, j'en ai fait les frais et je refuse de m'engager dans cette voie là. Je sais que la colère est pas bonne, qu'elle est juste le résultat de frustrations répétées, qu'elle ne mène à rien, que ça sert juste à augmenter la tension artérielle pour me faire mourir plus tôt (et je refuse de laisser ce privilège aux gens qui m'énervent), ou alors, si jamais on a été bombardé de... [Lire la suite]
Posté par Paperboat à 03:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 avril 2014

Amor Fati

Parfois, je me pose des questions métaphysiques de l'enfer qui, par leur granditude, m'emplissent d'angoisse. Enfin, angoisse est un grand mot, disons que je regarde le monde tout à fait d'un autre oeil, que mon ventre fait des remous, et mon cerveau m'envoie ce message en boucle "TU NE SAIS RIEN, TU NE SAIS RIEN, TU NE SAIS RIEN, SI CA SE TROUVE TON TOI DE TES RÊVES VIS VRAIMENT SUR UNE AUTRE PLANETE ET VOUS ÊTES RELIES TELEPATHIQUEMENT", ou autres "MAIS QUI TE DIT QUE LA REALITE EST REELLE", "SI CA SE TROUVE TES PELUCHES SONT... [Lire la suite]
Posté par Paperboat à 13:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 15 avril 2014

Jamais dans la tendance mais toujours dans la bonne direction, et c'est la bonne que nous épousons

Petit éloge de la sensibilité. Plusieurs personnes autour de moi m'ont répété, plusieurs fois, me considèrent même encore comme quelqu'un de fort. Mais, pas pour les bonnes raisons. Selon cette portion du monde, j'ai de la force car je ne parle pas des choses graves, je les garde enterrées au plus profond de moi (la plupart du temps), et généralement, j'encaisse, j'encaisse, j'encaisse. Un peu comme un boxeur qui se prendrait plein de coups à la suite, comme une pinata qu'on taperait et qui jamais ne se plaindrait.  Et c'est... [Lire la suite]
Posté par Paperboat à 14:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 10 avril 2014

Petite

Parce que plus j'avance, moins les choses me semblent claires, j'arrive pas à me situer, nulle part. Rien ne me plaît vraiment, ou peut être que rien ne m'accueille vraiment, j'ai beau chercher mais je ne vois pas. Personne n'est vraiment avec moi, et il faut bien que je me rende à l'évidence, on n'est toujours que tout seul (oui, il m'a fallu 21 ans pour arriver à cette vérité criante). Parce que tout est chaos et que je ne suis sûre jamais de rien, j'en viens à m'excuser dans les moments de doutes de ma propre existence. Si on... [Lire la suite]
Posté par Paperboat à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]